La campagne “Nous ne sommes plus invisibles” officiellement lancée

English

Audience-web

Les membres de J4J et de ACORN ont été accompagnés par leurs sympathisants à l’hôtel de ville d’Ottawa le samedi 20 juin afin de demander au gouvernement conservateur d’introduire une politique de salaire de subsistance qui inclut un salaire de $15 de l’heure ainsi que des prestations d’assurance-santé dans les propriétés appartenant au gouvernement.

La campagne « Nous ne sommes plus invisibles » est un effort de sensibilisation aux normes de l’industrie du nettoyage à Ottawa. Une politique de salaire de subsistance pourrait sortir près de mille de nos membres ainsi que leurs familles de la pauvreté.

« Je pense que le gouvernement devrait avoir honte,” a déclaré Ramses Pierre-Louis, qui est employé dans l’industrie du nettoyage depuis plus de 20 ans et qui travaille actuellement au musée Canadien de la nature. « Leurs politiques nuisent aux familles dans la ville d’Ottawa et il est grand temps que nous nous mobilisons pour apporter un changement. »

Les panélistes présents afin d’apporter leur appui à nos membres étaient la député NDP Nycole Turmel (Hull-Aylmer), la conseillère municipale Catherine McKenney, Trish Hennessy du centre canadien de politiques alternatives, et Aimee Beboso, présidente de l’association philippine des migrants à Ottawa.

Il y a plus de 3,000 nettoyeurs dans la ville d’Ottawa; la plupart d’entre eux sont des immigrants et plus de la moitié sont des femmes. Près de 1,000 d’entre eux travaillent dans des propriétés appartenant au gouvernement fédéral et 2,500 d’entre eux sont des membres de SEIU Local 2.

Panel-web

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site: www.InvisibleNoMoreOttawa.org